Il est absurde de vouloir ajouter un échelon administratif supplémentaire dans de si petites administrations. C’est à la fois onéreux, contre-productif et démotivant. C’est parce qu’ils se sentent responsables de l’avenir de l’institution qui leur est confiée que les conservateurs démontrent un engagement souvent sans limite et une inventivité multipliée.

La marque de confiance dont bénéficient tous les conservateurs des Musées de la Ville de Neuchâtel est pour une grande part dans leurs succès. Cette réussite n’est pas tombée du ciel, mais elle s’est instaurée dans la durée, sous l’impulsion continue et persévérante du politique. Merci à lui d’avoir compris que pour fonctionner efficacement, les musées doivent être actifs simultanément dans leurs trois missions que sont la conservation du patrimoine, la recherche et la diffusion des connaissances.

Ce texte a d'abord été publié en commentaire d'un des billets de ce blog le 8 octobre 2008. Nous avons pris la liberté de le publier comme billet autonome pour lui donner une plus grande visibilité.